Tous les articles par Admin

Nouvelle saison au TCE !

Une nouvelle année est sur le point de débuter au TCE ! Découvrez le teaser de notre ouverture de saison :

Les inscriptions à nos ateliers & stages sont également accessibles :

Renseignements / inscriptions ateliers :

📞 par téléphone au 02 31 44 08 44
📨 par courrier au Théâtre du Champ Exquis, Rue du stade, 14550 Blainville-sur-Orne BP 20
🏠 à l’accueil du Théâtre du mardi au vendredi, 9h30-12h30 et 14h30-18h30

Fiche d'inscription Plaquette des ateliers & stages

Petits papiers dansés

Petits papiers dansés

Cie la Libentère (76)

  • Danse
  • Dès 2 ans
  • Durée 30mn

Dates

  • En hors champs du 3 au 5 décembre

Petit papiers dansés est une version du spectacle Papiers / Dansés proposée dans les lieux de vie de la petite enfance. La danseuse s’introduit délicatement chez les bébés, puis à la rencontre des plus grands. Les enfants observent, questionnent ; l’artiste prend en compte ces réactions tout en poursuivant son chemin…
Le papier comme matière à métamorphose, à explorer pour donner libre cours à l’imaginaire.

Babarman, mon cirque pour un royaume

Babarman, mon cirque pour un royaume

Cie du Zerep (75)

  • Cirque
  • Dès 7 ans
  • En partenariat avec le centre chorégraphique national de Caen et le CDN Caen-Normandie

Dates

  • Samedi 27 avril à 15h00 au CCN
  • Dimanche 28 avril à 15h00 au CCN

Sous le petit chapiteau posé sur la scène, royaume de Babarman, seuls les enfants invités en petit comité, pourront faire connaissance avec la famille et les amis de Babar : Burt-le-petit-nain et sa tata Bouledogue, les lutins Moustachon, Eddy et And Jean ainsi que Charlaznavo la poupée chantante. Mais ils pourront aussi manger, boire, chanter, danser ou faire ce que bon leur semblera, participer en somme… Ici, pas de quatrième mur ! Dans la salle, les adultes auront vue sur les coulisses, où ils reconnaîtront peut-être les inénarrables complices du Zerep, Sophie Lenoir et Stéphane Roger en tête.
Là où on cherche généralement à favoriser le dialogue parent-enfant, le Zerep joue tout de go de la distinction — ce qui n’est pas sans ouvrir une autre forme de dialogue — pour interroger comme à chaque fois le rapport aux spectateurs et la notion de spectacle.